La langue des signes pour les jeunes enfants

La langue des signes pour jeunes enfants.

Le langage des signes pour les jeunes enfants est un langage de transition qui permet d’utiliser des gestes pour illustrer des mots courants (manger, fini, dormir…). L’utilisation des signes peut être utile pour les parents qui souhaitent faciliter la communication avec leur enfant de 6 mois à 24 mois, soit avant qu’il parle et au début de l’apprentissage de la parole.

Durant cette période, l’enfant comprend plusieurs mots, mais n’est pas en mesure de les dire, ce qui peut être frustrant. Il est toutefois déjà capable de communiquer à l’aide de gestes. Par exemple, il montre du doigt ou tend les bras. L’apprentissage de nouveaux signes peut donc l’aider à communiquer plus clairement ses besoins.

Pour certains enfants l’acquisition de la parole peut mettre plus de temps, aussi nous proposons, pour ces derniers, d’utiliser cet outil précieux, en maternelle, pour les aider à rentrer dans le processus de communication plus facilement. Nous souhaitons par ce biais leur donner confiance en eux et développer leur goût pour la communication afin de diminuer le sentiment de frustration engendré par l’incompréhension.

C’est également un vrai support d’apprentissage pour tous, c’est un plus pour la communication non verbale des élèves : les expressions du visage, la posture, les gestes, l’expression des émotions…

Notre enseignante de classe maternelle a passé sa scolarité au contact d’enfants sourds et malentendants accueillis dans son école en classe d’inclusion. Elle a développé une grande sensibilité à l’égard de la langue des signes française qu’elle a brièvement pratiquée en autodidacte notamment grâce à ses relations de camaraderies. Des années plus tard, elle s’est formée à la langue des signes pour bébés afin de pouvoir communiquer plus tôt et plus facilement avec ses deux enfants par le biais de Lingueo®.

Un peu d’histoire

Naissance de la langue des signes

Jusqu’au XVIIIème siècle, peu d’attention est prêtée aux sourds qui restent très isolés. Charles-Michel de l’Épée, fait évoluer cette situation. Il fonde la première école publique pour les sourds. Pour enseigner le français, il développe également les signes méthodiques, mélange de gestes naturels de ses élèves et d’autres de son invention.

En 1817, après un séjour dans l’institut de l’abbé de l’Épée, Thomas Hopkins Gallaudet crée l’université Gallaudet, première institution pour l’éducation des sourds aux États-Unis. En 1880, le congrès de Milan décrète l’abandon de la langue des signes dans l’enseignement, une interdiction qui durera 100ans.

EN 2005, la langue des signes française (LSF) est reconnue comme « langue à part entière » dans le domaine de l’enseignement sous la loi du 11 février 2005.

Émergence de la langue des signes pour les jeunes enfants

À la fin des années 1970, Joseph Garcia remarque que les enfants entendants de ses amis sourds communiquent entre eux plus tôt que les autres grâce à des signes. Il en fait le sujet de sa thèse et développe le programme Sign2me à partir de la langue des signes américaine. Parallèlement, Linda Acredolo et Susan Goodwyn, deux chercheurs de l’université de Californie, mettent au point Baby Signs, un système de signes simplifiés permettant aux bébés de communiquer avec leur entourage. Les deux psychologues éditent en 1996 Baby Signs: How to talk with your baby before your baby can talk.

La langue des signes pour bébé n’arrive en France que 10 ans plus tard, par le biais des premiers livres et associations militant pour sa reconnaissance.

À partir de 2012, la possibilité de se former à distance par visioconférence donne une ampleur supplémentaire au phénomène.

LSB: Langue ou Langage?

LSB peut aussi bien vouloir dire Langue des Signes pour les Bébés que Langage des Signes pour Bébé. En effet, la LSB n’ayant pas de syntaxe, de conjugaison ou de grammaire, il s’agit d’un langage.

En revanche, la LSF est une langue à part entière, reconnue officiellement depuis 2005.

Certains signes sont identiques à la LSF et d’autres sont spécifiquement adaptés à la motricité des jeunes enfants dans la LSB.

Les bénéfices de la LSB

Les jeunes enfants n’entrent pas tous dans la parole au même rythme, mais ce n’est pas parce qu’un enfant ne peut pas encore parler ou qu’il parle peu qu’il ne veut pas s’exprimer. Alors, souvent, pour se faire comprendre, il utilise les seuls moyens à sa disposition: il s’agite, grogne ou pleure. Nous souhaitons utiliser la LSB en soutient de l’apprentissage du language, pour diminuer le sentiment de frustration qui émerge à la fois chez l’enfant et chez son interlocuteur , quand il n’arrive pas à se faire comprendre.

Comment la LSB peut nous y aider et quels bénéfices en tirer?

  • Adulte et enfant voient leur frustration diminuer et les épisodes douloureux (pleurs, fortes émotions…) s’atténuer.
  • La communication entre l’adulte et l’enfant est améliorée: un lien privilégiée et une complicité particulière s’installent.
  • La LSB est une activité constructive et ludique qui implique tous les membres de la communauté éducative (école, famille…).
  • Acteur de sa communication l’enfant acquiert de la confiance en lui.
  • Le développement intellectuel de l’enfant et les processus d’apprentissages sont stimulés, la mémoire et la pensée se développent.
  • L’enfant acquiert le goût de la communication, un atout pour l’apprentissage de la parole.

 

 

 

Sources : www.naitreetgrandir.com; Communiquer avec bébé: les 50 signes qui vont changer votre quotidien avec bébé ouvrage Lingueo éditions; Article du journal Midi Libre « Initiation à la langue des signes à la maternelle »

Sources images: www.lireaumonde.com ; www.midilibre.fr ; www.naitreetgrandir.com ; www.sciencesetavenir.fr