Les conseils de coopération

Le conseil de coopération

En pédagogie institutionnelle, le conseil de classe coopératif est la réunion des élèves où se discute tout ce qui a trait à la vie de la classe. Il est hebdomadaire, il traite du règlement des conflits, des projets, des décisions à prendre.

La pédagogie institutionnelle refuse en bloc l’approche non-directive. Un enfant à qui on laisse faire tout ce qu’il veut ne peut pas avoir envie de grandir. Un enfant peut se constituer contre une loi, mais pas contre du brouillard. Il faut qu’il y ait des lois en classe qui ne soient pas transgressées. Si elles le sont, on en parle au conseil.

Le conseil de coopération est le centre de la vie de la classe. C’est le lieu où les enfants et l’adulte parlent de leur vie scolaire quotidienne, c’est le lieu où les conflits se discutent, les projets se construisent, les décisions se prennent. Les sujets abordés sont divers. Il peut s’agir d’un conflit entre deux enfants, d’une proposition de fête, d’un animal dans la classe, d’un projet, etc… Ils sont mis à l’ordre du jour par l’intermédiaire du cahier du conseil, où les enfants notent les sujets qu’ils veulent voir traiter (en maternelle par le biais de dictée à l’adulte). Cet ordre du jour est établi à l’avance, les sujets sont classés en trois colonnes : « Je propose« , « Je critique« , « Je félicite« .

Le conseil de classe coopératif est à différencier du conseil de coopérative qui sous-entend la présence d’une coopérative (appellation déposée par l’OCCE) en son sein.

Déroulement

Le conseil est un moment ritualisé. Les enfants sont assis en cercle et parmi eux un président et un secrétaire sont désignés. Le président donne la parole, recentre le débat, rappelle à l’ordre et contrôle le temps. Le secrétaire note sur le cahier du conseil tout ce qui se dit. Grâce aux rites, chacun sait ce qu’il a à faire et par quelles règles il doit passer pour se faire entendre. Le secrétaire note sur le cahier la date, les absents, les noms du président et du secrétaire. Il rappelle ensuite les décisions prises au dernier conseil de classe, puis il lit l’ordre du jour.

Les enfants et l’adulte discutent, proposent, trouvent des solutions et votent.

À la fin du conseil, le secrétaire dresse le bilan. Il lit les décisions prises à l’issue du vote et les sujets non abordés. En conséquence des règles de vie spécifiques à la vie de la classe découlent du conseil et sont affichées dans la classe.

Et comme les images valent parfois mieux qu’un beau discours, nous vous proposons de regarder un extrait du film Devenir grand réalisé par Judith Grumbach dans lequel vous pouvez voir les bienfaits d’un conseil de coopération filmé dans une classe de primaire.

Le "conseil de coopération" d'une enseignante avec sa classe de CE2/CM1 (Documentaire : Devenir grand)

"J'ai compris que l'une des choses qui fonctionnait bien dans ma classe, c'était le fait d'être complètement sincère avec eux, complètement authentique." Amélie, professeure des écoleDevenir Grand est disponible ici en replay ▶ bit.ly/Infrarouge-Devenirgrand

Publiée par Devenir Grand sur Dimanche 5 avril 2020

 

 

 

Sources : wikipédia ; Devenir grand réalisé par Judith Grumbach

Sources images: pinterest; laetialecoleekablog.com